Preparer ses Vacances en 2020

Selon une étude CSA pour le compte de la Société Générale, seulement 68 % des Français ont l’habitude de partir en vacances entre le mois de juin et septembre. Cette donnée va encore être totalement modifiée avec le coronavirus, mais voyons dans un premier temps quelles étaient nos habitudes avant l’arrivée de ce virus.

 

Les Français en vacances avant 2020 ?

 

La première donnée importante est qu’environ 1 français sur 3 préfère partir au mois d’août. C’est encore plus flagrant pour les habitants de la Région Parisienne puisqu’on monte alors à près de 42 % qui partent à cette période. Enfin pour être complet, 54 % des patrons et petits artisans profitent également du soleil du mois d’août. On comprend  mieux pourquoi il s’agit d’une mission impossible de trouver quelqu’un pour faire des travaux durant cette période.

Pour les autres vacanciers, on  note :

  • Les juillettistes sont eux 26 %
  • 14 % partent en juin 
  • 16 % pour les vacanciers du mois de septembre.

Suite au Covid, nous verrons bien comment vont repartir les vacanciers du mois de juin. Nous espérons vivement qu’ils partiront au mois de septembre.

Enfin il est bon de rappeler de 32 % des Français qui ne partiront pas de leur domicile pour leurs vacances. C’est hélas très souvent par manque de moyen.

 

Où partir en vacances en 2020 suite au coronavirus ?

 

La France était déjà la première destination pour les vacances d’été, puisque les Français étaient déjà 68 % à rester dans l’hexagone. Mais comme pour les dates de vacances, il y a de grandes disparités entre les différentes tranches d’âge.

Les 35-49 ans et les plus de 65 ans passent leurs vacances en France pour plus de 70 % d’entre eux. En revanche les habitants de Paris et de sa proche banlieue avaient l’habitude de partir à l’étranger, tout comme les 18-24 ans. Ils restent pour la plupart d’entre eux en Europe et surtout dans les pays frontaliers. Nous verrons là encore où vont partir les franciliens. Ils étaient seulement un peu moins de 10 % à prendre l’avion pour traverser l’Atlantique. Ça ne sera bien entendu pas le cas cette année, puisque beaucoup de frontières sont à ce jour encore fermées, et beaucoup de Français ont peur de rester coincé à l’étranger en cas de reprise de pandémie.

Selon une récente étude, 16 % des personnes interrogées souhaitent partir en vacances en région PACA. Puis vient juste derrière la région Auvergne-Rhône-Alpe et enfin l’Occitanie.

Mais les autres régions ne comptent pas en rester là et multiplient les gestes incitatifs. Par exemple si vous souhaitez partir en Charente-Maritime, sachez que vous pouvez obtenir avec un peu de chance un bon de remboursement de 100 euros sur ce site. Il vous faudra être tiré au sort parmi les 10 000 bons vacances mis en jeu et vous devrez en plus fournir les justificatifs suivants :

  • 2 nuits minimum en Charente-Maritime
  • Un repas pour 2 personnes dans un restaurant traditionnel
  • Une activité pour 2 personnes en Charente-Maritime

Alors si vous n’avez pas encore choisi la destination de vos futures vacances, pourquoi ne pas en profiter ?

 

Quel budget pour les vacances en 2020 ?

 

Toujours selon la même enquête, 29 % des Français ont décidé tout simplement d’annuler leurs futures vacances estivales. 44 % ont donc choisi de les maintenir malgré la situation sanitaire.  Parmi eux 33 % n’ont pas prévu de changer leurs plans, ni leurs destinations, mais 11 % d’entre eux envisagent de changer de destination. Au niveau du budget, ils avaient prévu de dépenser en moyenne 805 € par personne. Au niveau de l’hébergement, 69 % des personnes sondées vont partir dans un logement payant. Ils sont répartis de la façon suivante :

  • Location de maison avec jardin pour 33 %
  • Le camping avec la location d’un mobilhome pour 19 %
  • L’hôtel à pour 15 %
  • Et enfin 6 % dans les chambres d’hôtes

Le maître mot de toutes ces locations sera sans nul doute, la capacité de proposer le plus de garanties possibles pour désinfecter et nettoyer le lieux de vacances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *